December 1, 2021

«Jonathan : La figure du goéland» – Cruelle différence

By Violette-368 Views-No Comment

 

A review of Jonathan: A Seagull Parable on patwhite.com: “an incredibly touching work in that many will recognize themselves in” (Article in French)

Read on patwhite.com: Cruelle différence

***

Par Thomas Bastien, le 1 décembre 2021

L’incroyable Théâtre Denise-Pelletier présente sa nouvelle création issue d’une résidence du Surreal Soreal en collaboration avec le Goerdie Theatre, Jonathan : La figure du goéland, une pièce de Jon Lachlan Stewart librement inspirée de l’œuvre de Richard Bach.

Une sempiternelle histoire sur la différence, mais cette fois-ci juxtaposée au monde des goélands. En effet, Jonathan n’est pas un oiseau comme les autres. Il vole différemment, pense autrement et veut faire évoluer son clan. Malheureusement pour lui, l’innovation n’est pas le point fort de ses pairs. Elle est même considérée comme une aberration qui a causé la perte de ses congénères ayant déjà tenté l’aventure. Exilé des siens, il découvre d’autres personnes comme lui et décide de revenir pour convaincre les goélands du bienfondé de sa quête et des bénéfices qu’ils pourraient en tirer. Mais le clan est-il prêt ?

Jon Lachlan Stewart est allé chercher des interprètes ayant une déficience physique ainsi que des non-handicapés pour donner un sens nouveau à cette pièce. Prince Amponsah, Yousef Kadoura, Marilyn Perreault, Luca « Lazylegz » Patuelli, Julie Tamiko Manning et Lesly Velázquez y jouent plusieurs personnages.

Et le résultat est à la hauteur des espérances.

Malgré quelques longueurs, on ne peut que saluer l’effort mis dans les costumes et accessoires – canes transformées en ailes de fortune, plumage ayant des apparences de tissus recyclés – tout en appréciant les décors qui se transforment au fil des tableaux. L’interprétation, jouant des particularités physiques de chaque protagoniste, sort des carcans traditionnels et fait en sorte que cette pièce, interprétée majoritairement en anglais avec des surtitrages au mur, reste accessible à toutes et à tous.

Jonathan : La figure du goéland est une œuvre d’une incroyable sensibilité dans laquelle beaucoup se retrouveront. On y parle des idéalistes voulant changer le monde pour le rendre meilleur. On y parle également de la différence, celle qui dérange et qui peut servir d’arme cruelle par ceux qui se considèreront comme ‘’normaux’’.

On ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec les membres de la communauté LGBTQ2+ qui, dans certains cas, ont dû quitter leurs proches pour découvrir un autre monde, en couleur et solidaire, pour parfois revenir près des leurs afin de changer les normes sociales. On ne peut également faire fi du harcèlement et de l’intimidation vécue à tout âge par des personnes ayant une apparence qui ne rentre pas dans le moule.

À cet effet, la résilience est la clé pour avancer dans un monde violent où les idéaux sont prétextes à toute guerre. Et heureusement, comme vous pourrez le constater dans cette pièce d’un autre genre, des personnes différentes sont là pour paver le chemin.

De quoi être fier ! Bravo !

Jonathan : La figure du goéland est présentée à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 11 décembre.

Pour plus de renseignements : https://www.denise-pelletier.qc.ca/pieces/jonathan-la-figure-du-goeland/

Crédit photo : Marie-Andrée Lemire

 

How helpful was this page?

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Leave a Comment